A Propos de l’Auteur

Bonjour à toi qui découvre ces pages… Tu te demandes peut-être qui je suis et comment les fleurs sont entrées dans ma vie ? Voici l’histoire de la naissance de Méditenfleurs, l’histoire de ma renaissance grâce aux fleurs de Bach…

Un premier rendez-vous raté avec les fleurs

Tout a commencé à 18 ans, à l’époque où je passe mon permis de conduire. Je suis une adolescente complexe, à la fois fragile et forte, à la fois soumise et sauvage… Et au volant d’une voiture, j’ai une fâcheuse tendance à perdre mes moyens !

Alors mon ostéopathe chérie me conseille une « potion magique » à base de fleurs. Je la prend sans conviction et… Je rate mon permis !

Autant te dire que mon jeune esprit cartésien et implacable classe les Fleurs de Bach dans la catégorie « inutiles »…

Avec le recul, je me rends compte que j’ai certainement commis une des nombreuses erreurs qui guettent les débutants (je t’en parle d’ailleurs plus en détail dans cette conférence) .

La naissance d’un grand amour pour les voyages intérieurs

Et puis les années passent… J’ai 23 ans et après des longues études scientifiques, mon premier boulot me confirme ce que je soupçonnais depuis longtemps : Ce n’est pas ma voie et je suis en train de dépérir à vue d’oeil… La vie, toujours juste et merveilleuse, m’envoie bon gros chagrin d’amour qui me retourne comme une crêpe, et me pousse à toquer à la porte d’une psychanalyste. C’est la révélation !

“Je découvre que j’éprouve une immense joie quand j’explore mes mondes intérieurs.”

Mon âme soupire d’aise, comme si elle me disait « Enfin ! On est rentrés à la maison » !

Très vite, je sens que c’est ce que j’ai envie de faire : Guider d’autres êtres dans ces voyages intérieurs, dans ces explorations profondes qui me transforment et qui m’élèvent…

La psychanalyse dépoussiérée et créative

Pendant des années, je me forme à cet art subtil de l’analyse, et je guide mes premiers patients avec une intense sensation d’être parfaitement à ma place.

Je me sens épanouie, et je sens que j’avance dans mon chemin de guérison intérieure en même temps que je guide les autres…

Ma formatrice Daniela m’encourage à explorer au-delà de la psychanalyse classique, et c’est avec curiosité que je découvre d’autres approches qui résonnent en moi : L’analyse psycho-organique, la cohérence cardiaque, l’art-thérapie, le rêve éveillé… Je prends de plus en plus de libertés dans ma pratique, et ces espaces de créativité thérapeutique me nourrissent profondément.

Ma traversée de l’épreuve vie-mort

A 33 ans, je suis enfin enceinte ! Des années que je me prépare à accueillir la vie en moi, je me sens heureuse et fébrile.

Mais cette première grossesse ne se passe pas bien, et ne va pas à son terme. C’est une véritable épreuve pour moi… Je me sens affaiblie et je perds confiance en mon corps : Comment a-t-il pu provoquer la mort là où j’attendais la vie ?

Heureusement, je suis bien entourée par mon « staff » de thérapeutes, et les mois qui suivent sont une période intense de transmutation et de guérison pour toute ma lignée.

“J’ai la confirmation que toute épreuve est en réalité une invitation à grandir…”

Quand neuf mois plus tard je suis à nouveau enceinte, je n’ose pas trop me réjouir. Il y a un fond d’inquiétude en moi, une peur sourde pour cet enfant à naître…

Et c’est précisément à ce moment-là que les fleurs de Bach se présentent à nouveau sur ma route, avec un mélange d’élixirs floraux pour apaiser ces émotions tumultueuses.

Les fleurs me donnent une confiance profonde en la vie

Après quelques jours de prise, je vis une véritable épiphanie : Je SENS, je SAIS que tout ira bien pour cet enfant. Maintenant et pour toujours. Je me sens envahie d’un doux sentiment de confiance en la Vie et de confiance en Lui. Je sens son âme, je sens qu’il est venu pour rester, j’en pleure de joie… C’est le Marronnier rouge (Red Chesnut) qui a fait son oeuvre, cette fleur qui permet de ne plus avoir peur pour l’autre, et de faire confiance dans ses capacités à traverser la vie. Je sens que ces fleurs de Bach m’ont amenée bien plus loin que je n’étais allée jusque là.

C’est comme si l’information, jusque là essentiellement mentale, était redescendue dans chacune des cellules de mon corps…”

C’est comme des retrouvailles, dès cet instant, je scelle une alliance profonde et intime avec l’âme des fleurs.

les fleurs sont de véritables fées alchimiques dotées d’une forme de sagesse supérieure…

Quand les élixirs floraux accélèrent les processus thérapeutiques

Très vite, je sens l’élan de conseiller les élixirs floraux à mes patients. La psychanalyse est un processus lent (très lent !) et je sens que les fleurs pourraient faciliter les prises de conscience.

Il y a cette jeune femme que j’accompagne depuis plusieurs années. Quand je la reçoit la première fois, elle me confie qu’elle se sent « morte de l’intérieur ». Je me sens profondément touchée, et effectivement, je la sens éteinte et triste… Mais elle a aussi trouvé la force de demander de l’aide, alors j’ai confiance.

Hélas, pendant des mois, puis des années, la situation stagne… Nous avons beau creuser, retrouver des traumas oubliés, rien ne change pour elle. Seuls ses rêves, vivaces, luxuriants et sauvages, témoignent qu’il y a un volcan sous la glace, mais nous ne trouvons pas le chemin pour ramener cette force de vie manifeste dans son quotidien.

Et puis un jour, j’ose lui conseiller l’élixir d’églantier (Wild Rose), cette fleur qui réveille les belles endormies et ceux qui ont perdu tout intérêt pour la vie. La semaine suivante, je perçois une étincelle troublante dans son regard : il se passe quelque chose ! Une semaine s’écoule encore et, oh surprise, son visage redevient mobile, souriant et même riant ! C’est un spectacle magnifique que je ne suis pas prête d’oublier… Trois semaines plus tard, elle s’affirme, pose ses besoins, reprend les commandes de sa vie… Et… m’annonce qu’elle n’a plus besoin de moi, elle a atteint le but qu’elle s’était fixé en venant me voir : Elle est revenue parmi les vivants…

Adieu divan, bonjour prairie !

Pour moi, c’est un véritable choc ! Je me rends compte qu’il existe des raccourcis et que le chemin long et laborieux de la psychanalyse n’est pas le seul parcours valable, et encore moins le plus fructueux…

En 2016, je sens que je suis arrivée au bout de ce que j’avais à faire avec la psychanalyse. Ce n’est pas facile à accepter car je pensais sincèrement que ce métier serait le mien pour toujours… Il me faut plusieurs mois pour faire ce deuil… Et plonger dans l’inconnu car je ne sais pas ce qui m’attend ensuite… La fleur du Châtaignier (Sweet Chestnut) est alors une grande aide dans ce moment de passage.

…j’ai envie de transmettre, d’enseigner.”

Je sens que mon désir est ailleurs, j’ai adoré être thérapeute, et cela restera toujours mon ADN, mais j’ai envie de transmettre, d’enseigner. Et je me sens appelée pour oeuvrer plus profondément avec les fleurs : ma nouvelle mission se dessine…

Suivre le fil de la Joie

J’ai toujours aimé « inventer » des voyages méditatifs guidés pour mes patients, et c’est naturellement que j’associe Méditations guidées et fleurs de Bach : le nom de Méditenfleurs est une évidence pour cette nouvelle activité.

Parler des fleurs me met profondément en joie, et je découvre que je peux faire tout cela depuis chez moi en créant une école en ligne, sans m’épuiser et en étant très présente pour mon garçon encore tout petit… Cerise sur le gâteau, l’enseignement me permet d’être dans une posture qui favorise l’autonomie de ceux que j’accompagne, je me sens plus légère…

“Mon intention avec la création de Méditenfleurs : Transmettre la connaissance des fleurs de façon incarnée, joyeuse et vivante ! ”

C’est ma façon à moi d’avancer dans la vie : Passer devant en tenant la lanterne pour que d’autres puissent me suivre…

Une aventure qui me donne des ailes

Je me sens inspirée, passionnée et je partage avec enthousiasme mes connaissances, notamment avec le défi des 12 guérisseurs (Une introduction aux 12 premières fleurs découvertes par le Dr Bach ) qui a été suivi par plus de 100 000 belles âmes depuis 2016… La Verveine s’invite souvent dans mes mélanges floraux pour tempérer cet enthousiasme débordant, et trouver un équilibre dans mon expression…

En 2017, je sens l’élan pour créer le Club Méditenfleurs, qui rassemble des amoureux (et surtout des amoureuses) des fleurs… Les échanges sont fertiles, c’est une très belle aventure humaine qui permet de créer de très beaux liens d’amitiés… Chaque mois, pendant 40 mois, je crée un nouvel atelier thématique, souvent intimement lié aux défis personnels que je surmonte à ce moment-là. « Libérée, Délivrée », « Bonne Mère Intérieure » ou encore « Oser Etre soi » sont des prolongements de mon être, des partages de cœur à cœur… Tu peux d’ailleurs retrouver tous ces ateliers dans l’échoppe…

“C’est ma façon à moi d’avancer dans la vie : Passer devant en tenant la lanterne pour que d’autres puissent me suivre…”

Je sens qu’à chaque épreuve, les fleurs sont là pour m’aider à traverser, à transmuter, à transformer ce plomb en or.

Ce ne sont pas que des « petites gouttes », j’en suis convaincue, les fleurs sont de véritables fées alchimiques dotées d’une forme de sagesse supérieure

Retour à la Nature

En 2020, la crise que tu connais touche le monde. Je passe les premières semaines en état de sidération quasi-totale. Je suis muette d’indignation devant les mesures qui nous sont imposées et la restriction massive des libertés. A cette époque, je vis en ville, et les accès aux espaces de nature sont interdits. Je ne parviens pas à trouver un sens aux décisions qui sont prises, je sens que ce qui se passe est une négation de la vie et du vivant… Je suis très en colère, je prends beaucoup de fleurs, et notamment mes fidèles compagnes : la Verveine (pour me modérer), le Hêtre (pour tolérer les avis différents du mien) et le Saule (pour le sentiment d’injustice). Finalement, je suis en mesure de choisir ce qui en bon pour moi, non plus en « luttant contre », mais en « oeuvrant pour » le monde auquel j’aspire. Un monde qui respecte le Vivant sous toutes ses formes…

“Je prends alors conscience que ma place n’est plus en ville !”

La vie me ramène alors avec une fluidité déconcertante dans mes Pyrénées natales, et je m’installe à l’orée de la forêt… Je vis une intense phase de reconnexion à toutes les formes d’intelligences de la nature :
  • Le règne animal (la joie de revoir des animaux sauvages, un contact privilégié avec les chevreuils),
  • Le règne végétal (je deviens « amie » avec plusieurs arbres, un beau chêne, deux grands châtaigniers…),
  • le règne minéral (je me réchauffe sur les rochers sacrés, je tombe en amour avec la terre de mon potager, riche, vivante),
  • le petit peuple de la nature (je commence à sentir la présence des fées et des dragons),
  • sans oublier l’eau et les nombreuses sources sacrées qui coulent autour de mon nouveau chez-moi…

Le monde a besoin des thérapeutes

C’est depuis ce jardin d’Eden que je sens, plus que jamais, que la Terre a besoin que toutes les gardiennes du vivant prennent pleinement leur place : Les guérisseuses, les thérapeutes, les sorcières, les magiciennes, les fées, les alchimistes, les prêtresses…

Je sens que c’est le moment pour moi d’accompagner celles qui ont envie d’œuvrer avec l’âme des fleurs dans leur pratique professionnelle.

Je les sens mes sœurs guérisseuses, prêtes à faire leur part, mais souvent freinées par la « légitimite », autrement appelé syndrome de l’imposteur…

“Alors je décide de créer une formation professionnelle originale, centrée sur l’Etre. ”

Car j’en suis convaincue, une thérapeute œuvre à 90% depuis son Essence, et seulement à 10% avec ses outils…

Dans cette optique, plus de sentiment d’infériorité, plus de « légitimite », chacune œuvre depuis son Être et les propositions thérapeutiques deviennent uniques : une émanation de leur Essence…

Voilà où j’en suis, l’histoire est loin d’être terminée et tu en trouveras d’autres chapitres dans le blog et dans le podcast

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies techniquement requis suivants
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services